Changement de pays 🇫🇷→🇨🇭

Bonjour tout le monde 🌎

Une nouvelle semaine de route vient de se terminer pour moi. Voici, comme d’habitude, la vidéo de la semaine qui vous donnera un aperçu des paysages que j’ai pu apercevoir :

Je suis actuellement à Neuhausen am Rheinfall, près de Schaffhouse, qui est comme son nom l’indique proche des chutes du Rhin. Je vous écris depuis une auberge de jeunesse bien sympathique mais malheureusement un peu trop excentrée de Schaffhouse (30 minutes de marche, moins à vélo mais j’essaye de ne pas faire de vélo le week-end vous comprendrez pourquoi 😉).

eurovelo.png
Mes étapes de cette semaine

Dimanche dernier je suis parti de Chalon-Sur-Saône direction Dole pour ma première étape. Il a plu dans la matinée mais rien d’insurmontable. L’étape était assez simple. Je suis arrivé dans l’après-midi, je me suis installé dans le camping de Dole et je suis allé faire des courses. Sauf que le dimanche tout est fermé bien sûr. J’ai donc mangé mes pâtes instantanées au camping et je suis allé boire un verre dans un pub.

B89OwzjrRtmUlQRPb4h5%A_thumb_31c.jpg
Collégiale Notre-Dame de Dole

Le lendemain je suis parti vers 9h en direction de Besançon. Un étape assez pénible car elle s’est déroulé sous une pluie quasi constante. J’ai traversé la ville plutôt rapidement en prenant quelques photos. Puis je suis allé dans le camping de Besançon un peu plus au nord en quittant le centre-ville. Un camping encore ouvert à cette période, c’est plutôt rare donc j’en profite 🙂

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_32a
Aux bords du Doubs

J’y ai rencontré un autre voyageur solitaire à vélo, Hans-Peter un cordonnier suisse retraité qui voyageait ainsi depuis déjà 3 mois. Il m’a conseillé de rentrer en avion depuis Budapest car il est très simple de mettre le vélo dans un carton. Je verrai sur place.

Mardi matin, j’ai pris le petit-déjeuner avec le suisse puis je suis parti vers 8h30 en direction de Montbéliard. Dans l’après-midi je suis arrivé à destination mais il était trop tôt pour me poser. J’ai donc continué ma route vers Belfort. J’ai campé sur place.

J’ai levé le camp assez tôt le lendemain. Voulant rejoindre l’eurovelo j’ai pris un peu plus de temps que prévu pour rejoindre Mulhouse (Belfort n’étant pas exactement sur l’eurovelo 6). Je  suis arrivé à Mulhouse vers 15h. La ville ne m’a pas emballé plus que ça. J’ai à peine poser pied à terre. J’ai poursuivi jusqu’à Bâle, en Suisse 🇨🇭

fu1WggEBQ928++y4XIFP%g_thumb_349.jpg
Bâle, Suisse 🇨🇭

Je suis allé dans une auberge de jeunesse en plein centre de Bâle. La ville est assez intéressante. On peut passer de Suisse en Allemagne ou en France en traversant un pont tout simplement. C’est aussi très cyclable ! Il y a même des parkings à vélo géants.

J’ai passé une nuit peu reposante dans l’auberge, une classe d’allemands très bruyants m’a  réveillé plusieurs fois (de quoi accentuer ma germanophobie). Ensuite j’ai essayé de rejoindre l’eurovélo. J’étais prêt à 9h30, j’ai commencé à suivre les panneaux de l’eurovélo 6 en direction de Pratteln, une ville suisse. Au bout de deux heures de route, un drôle de sentiment est venu à moi. Un mix d’euphorie, de tristesse et de désespoir. J’ai reconnu le prochain carrefour. En effet, je l’avais passé il y a environ deux heures…

Après une pause mélangeant rire et rage j’ai repris avec mon ami Google Maps qui est bien plus sympathique que ces foutus panneaux suisses. Je me suis retrouvé assez rapidement dans la campagne, aux abords du Rhin. La nature environnante a su m’apaiser, ce passage difficile était déjà oublié.

img_2015

Les routes sont moins goudronnées qu’en France j’ai remarqué. Sans vouloir paraître chauvin, je trouve que les pistes sont plus dangereuses. On est parfois sur la même route que des semi-remorques roulant à 80km/h, c’est assez dérangeant. Et c’est vraiment l’itinéraire eurovelo 6, je ne me suis pas trompé ! Je roule la plupart du temps côté suisse, il suffit de passer sur l’autre rive pour passer côté allemand. Il y a bien évidemment aucun contrôle. Je suis allé le soir venu dans un camping suisse très satisfaisant entre Laufenburg et Albbruck. Les campings suisses sont géniaux (oui je généralise, je n’ai fait qu’un camping suisse pour le moment). Il y a beaucoup de matériel à disposition pour les clients (équipement de cuisine, savon pour la vaisselle, éponge, tables, cabanons, livres, …), les sanitaires y sont aussi extrêmement propres.

QtUPK2ZkQzSmNfu7PWp1Xw_thumb_354.jpg

Je suis parti le lendemain matin, soit vendredi. J’ai parcouru près de 90km en passant du territoire suisse au territoire allemand. Il est d’ailleurs très rare de trouver quelqu’un parle français (même côté suisse) et l’anglais n’est pas non plus le point fort des suisses. Je croise encore quelques cyclotouristes, de moins en moins.

Voilà à peu près ce que j’avais à vous raconter 😁. Dimanche je vais vers le lac de Constance pour continuer mon périple avec toujours le même objectif : atteindre Budapest.

Merci pour le clic 😁, à la prochaine 👋

3XCCFrmqRO+j993eymRYmA_thumb_367


Je vous laisse un petit formulaire si jamais vous souhaitez me contacter en privé 😉


Mes réseaux :

youtubetwitterinstagramfacebook

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close